Les micros-comptoirs

Dans le frigo pour tous

Jardins partagés

Quand Gégé, notre éternel stagiaire, nous a demandé un micro-enregistreur pour aller à la rencontre de personnes lui ouvrant les portes de leur frigo, nous lui avons ri au nez. Loin d’être décontenancé, le bougre s’est emparé du matériel requis et s’est livré à une série d’interviews en mode " y a quoi dans ton frigo ? ".

Puis, passablement enrhumé, il est revenu. Nous avons pris le temps d’écouter son travail. Ses enregistrements n’ont ni queue ni tête, on ne comprend jamais où il veut en venir, si toutefois l’envie d’aller quelque part lui eut jamais traverser l’esprit.

Mais voilà. Il se trouve que son oncle, une des plus grandes fortunes de France, est également le premier mécène de notre radio. C’est donc suite à son insistance que nous vous livrons ici l’un de ses "reportages améliorés", comme il le définissent eux-même. Selon Gégé et son tonton, il ne s’agit rien de moins que "d’un outil de compréhension du monde où les notions d’espace et de temps forment un continuum qui confronte la notion d’agriculture urbaine aux réalités de terrain quand bien même celui-ci fut vague".

L’ensemble de la rédaction vous adresse ses plus sincères excuses.